Sexo & Co·Tinder & Co

J’ai testé : les IST

On ne le répétera jamais assez… Sortez couvert !
Bon, dans ce cas ci, fais ce que je dis et non ce que je fais…
Affiche-IST_toutes.png
Je suis hyper à cheval sur le préservatif, non vraiment ! Je me souviendrais toujours du premier plan cul que j’ai eu. Au moment de commencer les préliminaires je lui ai demandé « tu as un préservatif? » je vois encore sa tête toute ahurie me disant « euh, non »
Heureusement j’en avais à la maison…

Le nombre de gars qui n’ont pas de préservatifs sur eux lors d’un rendez-vous c’est simplement dingue. Alors en général j’en ai toujours et tout va bien mais parfois il arrive que je n’en ai pas et j’avoue il m’est arrivé de passer au dessus…


La première fois c’était avec Pat. Je viens de me rendre compte que je ne t’en ai pas encore parlé, je mets ça dans ma to-do-list. 
Avec Pat on avait commencé avec préservatif sauf qu’il était très, très endurant… et qu’au bout d’un moment, on est arrivé au bout de la boite de Durex. Ceci n’est pas un article sponsorisé mais Monsieur Rex, si tu passes par ici, je ne dirais pas non a un petit paquet ou deux de préservatifs… Etant en plein dedans, sans mauvais jeu de mots, on a pas eu envie d’arrêter et autant lui que moi avons été faible, on a continué sans. GROSSE ERREUR !

Quelques semaines après j’avais rendez-vous avec le gynéco et je lui ai expliqué pour pouvoir faire une prise de sang.
Quand au téléphone elle m’a dit « Madame vous avez le Chlamydia » j’ai failli tomber dans les pommes ! Heureusement pour moi, ça se soigne avec un antibiotique… Mais ça aurait pu être plus grave que ça.

On pourrait croire que j’avais eu ma leçon mais non ce serait trop sage, parce que il m’est encore arrivé de passer au dessus suite à ça. J’imposais toujours le préservatif mais c’est encore arrivé que sur le moment même n’en ayant pas ben on aille plus loin. GROSSE ERREUR ! Ne m’imite surtout pas !

Avec Rod c’était pas voulu, on avait mis un préservatif mais souviens toi de cette première catastrophique… le préservatif est resté coincé à l’intérieur et du coup ben c’était trop tard.
J’ai appris après qu’il n’avait jamais fait de test de sa vie et qu’en plus quasi à chaque fois il le faisais sans préservatif !
Un test plus tard : Positive au Gonorrhée

Super…

J’ai appris ma leçon cette fois. J’y ai échappé belle par 2 x mais la prochaine fois, je fais quoi si c’est un positif au HIV que je vois sur la feuille ?

C’est super dangereux et je trouve que les gens ne sont pas assez au courant des maladies qui existent. Même moi, j’ai appris pleins de choses ces deux dernières années.

Un jour j’ai demandé à ma belle soeur de 42 ans si on pouvait attraper une MST en faisant une fellation ? Elle m’a répondu que non, sûre d’elle. FAUX. 

  • On peut attraper une MST avec une fellation ou un cunnilingus !
  • Même une seule fois suffit pour attraper une maladie !
  • C’est pas parce que il/elle à l’air d’un(e) garçon/fille bien, qu’il n’est pas porteur d’une maladie.
  • Il faut 6 semaines pour qu’une mst soit détectable.
  • Néanmoins, pour le sida il faut 3 mois

 

 

Bref, tout ça pour te dire que ça n’arrive pas qu’aux autres, il FAUT se protéger…

Si tout de fois il arrive que tu le fasses sans, vas faire un test sinon il se pourrait que tu sois contaminée et que tu contamines les partenaires suivants.

Ici a Bruxelles en Belgique il y a le centre Elisa qui est top, c’est un centre spécialisé au sein de l’hôpital Saint-Pierre.

Sinon, en cherchant un peu sur internet tu trouveras un planning familial près de chez toi, eux pourront te dire quoi faire.

Ici tu peux retrouver les centres en Belgique

Ici tu peux trouver pleins d’infos pour la France
Ugh ! (Main levée comme les indiens !)

Publicités

8 commentaires sur “J’ai testé : les IST

  1. C’est vrai que des fois dans le feu de l’action mais dans tous les cas ce n’est pas une excuse. J’ai eu une longue période de laisser aller sur le préservatif et heuruesemne je n’ai rien attrapé mais quand même. Maintenant j’insiste à chaque rapport et c’est juste normal. Mais quand j’entends des jeunes dire que ça sert à rien ou que c’est cher c’est encore des excuses et pour tout ce que ça peut t’éviter tu peux les sortir les 5€…..
    Bref mon roman s’arrêtera sur : t’as bien raison, on le dit pas assez mais sortez couverts !

    Aimé par 1 personne

    1. C’est clair ! Moi c’est fini, je refuserais n’importe quel rapport sans. Comme je dis la j’ai eu de la « chance » que ce ne soit rien se grave.
      Moi ce qui me choque le plus c’est l’ignorance même des adultes. Quand Rod ma dit qu’il n’avait jamais fait de test je suis tombée des nues, H pareil il n’en avait jamais fait, ma belle soeur qui ne sait pas que ça s’attrape avec un rapport oral… le monde en général est très mal informé de tout ca.
      Rod m’a sorti ces phrases :
      – mais je suis pas du genre à coucher beaucoup
      – puis quand je couche avec quelqu’un c’est que j’ai confiance et que c’est une fille bien
      – j’ai rien sinon j’aurais des symptômes.
      Tout faux…

      J'aime

  2. Perso, je rigole pas avec ça. J’fais un test régulièrement (non, je suis pas une star du porno).
    J’utilise toujours des capotes avec mes plans culs, et au début avec mes copines, jusqu’à ce qu’on fasse le test.

    Un autre problème, c’est que la médecine a bien progressé sur le sujet, et maintenant, on peut vivre longtemps et normalement avec le VIH, le sida, etc. Les jeunes de 20 ans ne savent pas que ces maladies, il y a pas si longtemps que ça, tuait des gens.
    Mais ça ne devrait pas être une excuse.

    Aimé par 1 personne

    1. T’as totalement raison !

      C’est vrai oui… Je pense que ça joue beaucoup aussi.
      En général, quand je parle de préservatif on me répond « mais tu prends la pilule non? »

      Je trouve ça quand même incroyable. en 2018 justement je trouve qu’ils devraient être plus au courant que nous justement…

      Merci pour ton commentaire en tous cas 😀

      J'aime

  3. Je ne suis pas jeune (plutôt de l’âge de ta belle soeur). Donc très jeune j’ai entendu parler du sida et de l’hépatite. Quand j’ai commencé ma sexualité on mourrait du sida. J’avais l’impression que les hommes hétéros estimaient ne pas être concernés : c’était une maladie qui ne touchait que les gays.

    J’étais interloquée par le discours des hommes (de mon âge) sur le préservatif (j’en ai peu parlé avec mes amies). Et j’étais vraiment mal à l’aise quand, pendant les préliminaires, il fallait que je demande à l’homme d’en mettre un. Pour moi c’était un usage normal, pour le mec (y compris un plan cul) c’était une option, voire un truc vraiment pas cool. Comme si je n’étais pas normale d’imposer ça. Et pour moi ce n’était pas une question de confiance. Il fallait que je sois dans une relation suivie, exclusive, et que le test ait été fait. Mon partenaire devenait suspicieux, genre j’avais une sexualité avec de nombreux partenaires… C’était dans les années 90. Je constate qu’en 2018 rien ne change 😦

    Aimé par 1 personne

    1. Avant de lire la fin de ton commentaire j’allais dire pareil…
      C’est toujours pareil.
      Et tu l’as très bien exprimé. On dirait vraiment que c’est une option pour eux.
      Et pareil, quand j’en avais parlé avec Rod par exemple il m’a sorti des phrases qui laissaient supposer que du coup j’étais frivole. On dirait qu’ils ne comprennent pas qu’une seule fois suffit…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s